UNE VOIX QUI RASSEMBLE Porte-parole principal de la
FRANCOPHONIE CANADIENNE dans neuf provinces et trois territoires
  • AAA
  • Print

Le recensement s'en vient : obtenez les faits!


À partir du 2 mai, vous pouvez vous attendre à recevoir de Statistique Canada le questionnaire du recensement 2016, que vous pourrez remplir en format papier ou en ligne le 10 mai. Peu importe que vous receviez le questionnaire court ou le questionnaire long, vous aurez à répondre à des questions sur la ou les langues que vous utilisez. 

Sur cette page, la FCFA vous propose une FAQ sur les questions linguistiques du recensement. Des explications simples pour vous aider à bien comprendre de quoi il s'agit et à démêler les mythes de la réalité!

C'est le temps de faire partie du nombre! Aidez-nous à faire le portrait de la francophonie... parce que nous comptons!


Quelles questions me posera-t-on, dans le recensement, sur les langues que j'utilise?

Quelle est la meilleure manière pour moi de m'assurer que Statistique Canada me classe comme francophone?

Est-ce que le gouvernement va se servir de mes réponses pour déterminer si j'ai droit à des services en français quand je vais à mon bureau local de Service Canada?

Pourquoi est-ce si important que je réponde aux questions sur les langues dans le recensement, qu'est-ce que ça change?

Est-ce que c'est vrai que si je réponds que je connais le français et l'anglais, je vais être classé comme un demi-francophone et que seuls les gens qui déclarent connaître seulement le français sont considérés comme des francophones?

 


Quelles questions me posera-t-on, dans le recensement, sur les langues que j'utilise?

Si vous avez reçu le questionnaire court, vous aurez à répondre aux quatre questions suivantes :

  • Quelle langue officielle connaissez-vous suffisamment bien pour soutenir une conversation. Autrement dit, parlez-vous seulement le français, ou êtes-vous bilingue?
  • Quelle langue parlez-vous le plus souvent à la maison?
  • Les autres langues parlées régulièrement à la maison. Si, par exemple, vous parlez le plus souvent anglais à la maison, mais vous parlez aussi le français
  • Quelle est la première langue que vous avez apprise à la maison dans l'enfance et que vous comprenez encore. Autrement dit, on vous demande ici votre langue maternelle.

Si vous avez reçu le questionnaire long, vous aurez à répondre à ces mêmes quatre questions, mais on vous posera en plus deux questions sur les langues que vous utilisez au travail.


Quelle est la meilleure façon pour moi de m'assurer que Statistique Canada me classe comme francophone?

C'est bien simple : Statistique Canada ne décide pas qui est un francophone et qui ne l'est pas; il n'existe pas non plus de définition unique de ce qu'est un francophone. La meilleure façon d'être pris en compte de la manière qui correspond à qui vous êtes, c'est de répondre aux questions sur les langues de la manière qui reflète le mieux votre réalité.

Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas moins francophone parce que vous répondez que votre langue maternelle est le français mais que vous parlez autant l'anglais que le français à la maison. 


Est-ce que le gouvernement va se servir de mes réponses pour déterminer si j'ai droit à des services en français quand je vais à mon bureau local de Service Canada?

Non. Le gouvernement s'est servi du recensement de 2011 pour déterminer à quel endroit les bureaux fédéraux doivent offrir des services et des communications dans les deux langues officielles. La désignation bilingue des bureaux fédéraux est revue à tous les 10 ans et la prochaine aura donc lieu après le recensement de 2021. 


 Pourquoi est-ce si important que je réponde aux questions sur les langues dans le recensement, qu'est-ce que ça change?

Parce que votre gouvernement provincial, votre municipalité et même vos organismes francophones ont besoin de ces renseignements pour savoir où ils doivent offrir de nouveaux services ou améliorer ceux qui existent déjà. Par exemple, le nombre d’enfants francophones permet de savoir à quel endroit on devrait construire une nouvelle école.

Vos réponses sont aussi importantes pour les chercheurs qui surveillent l’évolution de la langue française au pays. Cela leur permet de savoir, par exemple :

  • dans quelle mesure les francophones transmettent leur langue à leurs enfants;
  • comment les immigrants d’expression française contribuent à la croissance des communautés francophones;
  • comment le vieillissement de la population et l’exode des régions vers les grandes villes influence l’avenir du français;
  • quelles sont les conditions de succès pour le développement économique francophone dans un contexte minoritaire. 

 Est-ce que c'est vrai que si je réponds que je connais le français et l'anglais, je vais être classé comme un demi-francophone et que seuls les gens qui déclarent connaître seulement le français sont considérés comme des francophones?

Non, c'est un mythe. Le fait de connaître deux langues officielles ne fait pas de vous un demi-francophone aux yeux de Statistique Canada. D'ailleurs, au recensement de 2011, seulement 118 000 personnes à l'extérieur du Québec connaissaient uniquement le français... or, cette année-là, Statistique Canada a déterminé que plus d’un million de personnes à l’extérieur du Québec avaient le français comme première langue officielle!

Bureau au Québec

43, rue de Buade, bureau 460
Québec (Québec) G1R 4A2
Canada

Téléphone: 418.692.5752
Télécopieur: 418.692.5820

Courriel: fcfaquebec@videotron.ca

Siège social

450, rue Rideau, bureau 300
Ottawa (Ontario) K1N 5Z4
Canada

Téléphone. : 613.241.7600
Télécopieur. : 613.241.6046

Courriel : info@fcfa.ca

Suivez-nous sur



Ce site a été réalisé avec le soutien financier du ministère du Patrimoine canadien

© Tous droits réservés 2018 Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada